Les critiques dans le couple

Renoncer à toute critique dans un couple n’a rien de positif. C’est mau­vais pour l’autre que vous privez d’une information potentiel­lement utile pour lui-même ; c’est désastreux pour vous-même, car vous accumulez de l’énergie négative qui finira par exploser. Il est donc bien plus sain d’exprimer les criti­ques. Avec quelques précautions, cependant.

La règle de base consiste à critiquer le comportement, jamais la personne. Vous pouvez dire, par exemple : « je suis furax, parce que tu t’es trompé(e) de route et que nous allons être en retard ». Et non : « Comme d’habitude, tu as tout faux ; on ne peut vraiment pas te faire confiance ».

En numéro deux, il faut être le plus précis et objectif possi­ble dans la formulation de la critique, en veillant en particu­lier à bien séparer les faits, l’analyse, le jugement et les émotions. Exemple de « bouillie » critique, volontairement caricaturale : « Je t’avais demandé de ne pas laisser la fenêtre ouverte. Maintenant le chat s’est échappé. On ne le retrou­vera jamais. Tu ne fais jamais attention à ce que je te demande. Le chat va se faire bouffer par le chien des voisins. Comme d’habitude, c’est de ta faute. J’en ai marre de tout ça, alors que je ne voudrais qu’une chose, me sentir rassurée pour l’avenir ».

Troisième règle : ne jamais laisser passer trop de temps entre l’événement qui motive la critique et son expression.

Comment recevoir des critiques sans se sentir détruit par elles ?

Il existe une façon assertive de recevoir des critiques. Le pos­tulat de base est que la critique formulée par votre partenaire est un signe de reconnaissance et qu’il faut la considérer comme tel. Écoutez avec attention et respect celui qui émet la critique. Si cette dernière suscite en vous une émotion, cer­nez-la pour mieux la contrôler. Une fois que l’autre a fini de s’exprimer (ne lui coupez en aucun cas la parole), reformulez précisément sa critique, sans ironie, ni amertume. Si la per­sonne est d’accord avec votre reformulation, alors (mais alors seulement), laissez s’exprimer votre propre réaction.

Si la critique vous semble justifiée, il vaut mieux admettre son erreur ou sa faiblesse et expliquer comment vous enten­dez la réparer ou comment vous éviterez à l’avenir de répéter le comportement qui a suscité la critique. Si en revanche elle vous semble injustifiée, des questions ouvertes et honnêtes vous permettront de comprendre comment et pourquoi la logique interne de votre partenaire l’a conduit à cette conclu­sion.

oui-je-veux-sauver-mon-couple